Il est frustrant de réagir à chaque attentat antisémite, au milieu d’une désinformation quotidienne entretenant l’anti-Judaïsme.

Nos médias vont jusqu’à importer le conflit israélo-palestinien au sein d’une fête juive. L’homme (non armé) qui surveillait la Bat Mitzva de Copenhague contre une menace potentielle – qui s’est avérée lui coûter la vie -, a été décrit par une radio française comme membre « d’une milice juive ».

C’est bien l’existence des Juifs qui est mise en cause, non seulement par les terroristes, mais avant tout par un système médiatico-politique qui stimule la haine des Juifs.

Ce système exprime son indignation face aux invitations à se réfugier en Israël faites aux Juifs par Netanyahou, sans s’indigner de l’incapacité des Etats européens à protéger les Juifs.

Faut-il que ces derniers demandent l’asile politique dans leur propre pays, comme l’a fait cette brillante Suédoise, Annika Hernroth-Rotthstein?