Sans blague, d’une année sur l’autre, qu’est-ce qui change ?

Les masques ? Non. Poussière toxique.

Damoclès ? Non. Celui-là, ça y est, il s’est cru chez lui.

Le miel ? Non, bien sûr. Le symbole est éternel (enfin… tant qu’il y aura des abeilles).

Les grenades ? Non, hélas. (On voudrait tant qu’elles ne soient que des fruits.)

Les blettes ? Même pas.

D’une année sur l’autre, c’est du pareil au même.

Là, si je me souviens bien, c’était en 2013. (Mais peut-être 2012. 2011 ?)

La rentrée bis 001