Je suis ce monsieur étrange qui un jour décida de réparer une injustice, loueur de véhicules de luxe, j’ai eu tout le loisir de constater qu’une certaine population en France ne pouvait avoir accès à ce type de véhicules ne serait-ce que pour, comme l’exige la tradition, leurs mariages et autres fêtes de famille.

Je décidais donc de faire confiance à cette population de cité, à ces personnes d’origines étrangères pour qui les Hertz, Europcar, Avis et autres, à l’encontre de toutes les lois contre la discrimination et le racisme, refusaient obstinément de compter parmi leur clients.

Est-il possible de croire qu’en 2014 en France il soit impossible pour quelqu’un résidant dans une cité dite sensible de louer un véhicule ? et bien c’est le cas.

Il m’a fallu bien des efforts pour m’implanter en cité et en sortir un business pérennisé et pourtant je n’en ai jamais eu à m’en plaindre, mieux même, j’ai traversé des situations conflictuelles intenses et des moments de grande amitié, et tout cela m’a donné au cours de 7 longues années une connaissance approfondie de ce terrain mouvant.

Pourquoi ce prologue ? pour parler d’une conviction forte comme une évidence, la nécessité absolue de voir se développer et croître des mouvements de jeunesse comme la Ligue de Défense Juive ou le Bétar.

J’entends déjà les biens pensants hurler au fascisme, ce qui est un comble pour moi qui ait autorisé le port du foulard islamique dans mon entreprise alors que ces mêmes personnes tournent la tête d’un air dégoûté à la simple vue d’un seul, pour ensuite mieux en débattre dans les cocktails mondains ou les chaises portent l’empreinte de leurs culs.

Je ne parle pas de politique, je rejette en bloc toute l’idéologie kahaniste, raciste, suprémaciste et pour tout dire généralement indigne de la pensée juive.

Je parle d’utilité, je parle de nécessité, je parle de besoins impérieux, je parle d’un rôle que ces organisations ont à tenir et qu’aucune des institutions sclérosées de la communauté n’a su, n’a pu ou n’a voulu tenir.

Il est évident que ces messieurs du Crif, du FSJU ou du Consistoire et leurs composantes qui sont bien trop occupés en lutte de pouvoir et d’égo, incapables de la moindre dignité même dans l’élection d’un grand rabbin, n’ont qu’une connaissance parcellaire du terrain qu’ils prétendent représenter, a-t’on vu un Cukierman, un Goldman, un Prasquier ou un Mergui faire le coup de poing ou même tenté de dialoguer avec ce type de détracteurs ?, et pour un Gil Taieb ou un Samy Gozlan combien d’hommes à la destinée tracée dans les pinces fesses communautaires ou gouvernementaux…

Et pourtant La Ligue de Défense Juive (LDJ) et le bétar remplissent une double fonction.

Le première est de redonner courage et fierté à nos jeunes qui, nourrit des comptes rendus d’actes antisémites, ont peur à chacune de leurs sorties, le simple fait de savoir qu’il existe des organisations pour leur donner confiance en eux, leur apprendre à se défendre, leur faire prendre conscience qu’ils ne sont pas seuls, leur redonne une impression de vie « normale ».

On me parlera alors sans doute du SPCJ dépendant des institutions, vous savez ces gosses qu’on envoie à mains nues « protéger » les lieux communautaires et dont la mort du vigile du musée juif de Bruxelles nous fait questionner sur l’inconséquence de la démarche une fois encore démagogique des donneurs d’ordres.

Ces courageux jeunes ont-ils eu droit à une formation ?, si oui pourquoi cette formation n’est elle pas ouverte à tout un chacun dans la communauté, pourquoi aucune publicité n’en ai faite, sont-ils rémunérés des risques qu’ils prennent quand on sait que la charge du Grand Rabbin prend à elle seule 5% du budget du Consistoire (22 millions d’euros) ? et qu’on n’aimerait un jour voir être communiquer les comptes du Crif ou du FSJU dans leurs détails.

Ensuite et enfin il faut se promener dans les cités et sur les forums antisémites pour comprendre l’impact de l’action de la LDJ et du Betar, la crainte qu’ils inspirent et le frein qu’ils représentent pour les éléments les plus surexcités de la galaxie antisémite.

Il est d’ailleurs amusant de constater que chaque action du CRIF excitent un peu plus nos adversaires, alors que chaque action de la LDJ les ramènent sur terre, alors s’il fallait en dissoudre un ce ne serait pas forcément celui qu’une poignée de gauchistes de salon communautaire réclament à corps et à cris en public ou au cours de ces petits conciliabules entre gens biens qu’ils affectionnent tant.

Alors, même si cela m’échappe encore, le Crif et autres institutions doivent forcément avoir une utilité autre que celle de faire vivre plus que confortablement leurs dirigeants (directement ou indirectement), mais ne serait il pas possible de les voir collaborer plus activement aux développement de ces mouvements de jeunesse menés par des gens totalement désintéressés et réellement dévoués a la communauté plutôt que de palabrer sans fin sur les termes de la demande d’interdiction de la LDJ qu’ils entendent envoyer un jour à un ministre de l’intérieur ?

Heureusement de plus en plus de parents ont pris conscience du danger que courent leurs enfants et viennent eux-mêmes les faire adhérer, ils ont compris eux, exempts de toutes arrières pensées politique que la LDJ en France n’a plus qu’un rapport très lointain avec la doctrine Kahaniste et qu’il vaut mieux faire confiance à du concret que de faire la une des journaux même accompagné par un avocat de salon dûment mandaté par le Crif pour un énième crime antisémite.

Maintenant à la lecture de cet article, j’entends déjà les cris d’orfraie que ne manqueront pas de pousser, la bouche pleine de petits fours, ceux qui se sont sentis visés par cet article, alors je les invite à m’accompagner dans les cités, Pablo Picasso, à Nanterre, le Mas du taureau à Vaulx en Velin, les Tarterets à Evry ou les 4 mille a la Courneuve pour expliquer en quoi Les juifs en France méritent de vivre en paix, je réponds personnellement de leur sécurité, mais qui en aura le courage…

PS : ceci n’est pas une promesse de candidats à la présidence du Crif, du FSJU ou de président du consistoire, elle sera tenue !!!