Quand on imagine des rencontres du troisième type définissant la civilisation humaine, notre esprit se tourne vers l’Egypte et l’Afrique.

Quand on pense à un continent insufflé de légendes, d’esprits, de possessions rituelles, avec une vision du monde brassant sans effort le fantastique et le mondain, nos esprits se tournent inévitablement vers l’Afrique.

Pourtant, le monde ne regarde pas vers l’Afrique pour la traduction de ces idées par des moyens littéraires tells que la Science Fiction et la Fantaisie (SFF), encore perçus comme les produits de tendances culturelles Occidentales, embourbées dans des visions du monde reflétant des divisions ethniques euro-centristes, et considérées, jusqu’à récemment, comme le terrain de jeu privilégié d’hommes blancs hétérosexuels.

Les choses changent grâce à une avant-garde d’éditeurs et de maisons d’éditions indépendantes qui s’efforcent de changer l’impression erronée que la SFF africaine n’existe pas, ouvrir le monde à une vision non-occidentale du futur, et offrir aux auteurs africains un espace pour montrer leur talent.

Parmi ces innovateurs, AfroSF, publié par l’éditeur/écrivain Zimbabwéen, Ivor Hartmann et sa compagnie Storytime, étaient la première anthologie de son genre, ouverte aux écrivains africains de science fiction, aux résidents à long terme sur le continent et aux écrivains africains de la diaspora.

Très bien reçue par les critiques, AfroSF, publié en 2012, compile des visions du futur de l’Afrique et du monde, à travers le prisme politique, technologique, spirituel et souvent révolutionnaire d’hommes et femmes africaines modernes.

Ivor remet çà avec AfroSFv2 qui sortira (en Anglais) le 1er Décembre de cette année. (Voir la couverture et la Table des matières sous cet article).

Avec cinq novellas (histoires de 17,500-40,000 mots chacune) ce nouvel opus mets la barre plus haut avec ce qui est en pratique, cinq romans courts, plutôt qu’une collection d’histoires courtes, permettant un regard plus détaillé sur les mondes imagines et donnant un exemple concret du talent que le continent a à offrir à la fiction spéculative.

D’un intérêt particulier pour les lecteurs du ToI, Hell Freezes Over, de Mame Bougouma Diene, offre une vision du future, centrée autour d’une population d’origine moyen-orientale, et leur lutte pour survivre les défis qui leur font face.

Notre vision moderne du monde est pleine de la Torah et de l’Ancien Testament. Quand nous nous tournons vers les mythes et légendes de notre passé imaginaire nous nous tournons vers le Déluge, Babel, les plaies de l’Egypte et Sanson et Dalila.

Peut être, a mesure que nous nous tournons vers l’avenir, nous commencerons à le percevoir au travers d’un oeuil africain également.

12011245_932376556800444_7950893822063983978_n

Table of Contents

  1. The Last Pantheon

Tade Thompson & Nick Wood

An epic superhero face-off thousands of years in the making.

  1. Hell Freezes Over

Mame Bougouma Diene

Long after the last skyscraper has drowned who remains and how will they survive?

  1. “The Flying Man of Stone

Dilman Dila

When ancient technology seems like magic, legends live again in the midst of war and sides will be chosen.

  1. VIII

Andrew Dakalira

A space shuttle crash, the numeral eight, serial murders, what connects them all could end humanity.  

  1. Paradise City

Efe Tokunbo Okogo

Change is coming to Paradise city and it won’t be pretty, but if this is paradise then heaven must be hell in need of a revolution.