Je ne pense pas que cet accord soit dangereux pour Israël, il valait mieux un accord que pas d’accord du tout.

L’Iran sait maintenant ce qu’il aura à perdre s’il ne respectait pas cet accord.

Tout d’abord sur le plan économique, on l’a bien vu, tout le monde se précipite pour reprendre le business avec les Mollahs, grand bien leur fasse, malheur à eux si un grain de sable dans le processus de surveillance venait à troubler leurs affaires, ils en auront pris le risque.

Israël est dans son rôle quand il dénonce cet accord, et qu’il mette en doute la volonté sincère des iraniens de respecter cet accord. Il va certainement obtenir des assurances sonnantes et trébuchantes de la part des Etats-Unis, c’est le moins que l’on puisse attendre d’eux.

Les Etats-Unis et avec eux les cinq autres puissances sont dans leur rôle quand elles négocient et arrivent à finaliser cet accord, elles ménagent l’avenir, en cas de rupture du contrat par l’Iran, elles assisteront aux conséquences désastreuses pour ce pays, les bras croisés rassérènes par le fait qu’elles auront rempli leur mission, et qu’elles ne peuvent pas faire plus pour venir en aide à ce pays tricheur s’il en est.

A présent que les règles sont posées, tout le monde est face à ses responsabilités, et je ne pense pas que les israéliens soient les perdants, car si demain l’Iran est prise la main dans le sac, accusée officiellement de passer outre l’accord dûment signé, je ne donne pas cher de sa peau, Israël avec l’aide indispensable des Etats-Unis, aura les coudées franches pour passer à l’option militaire dont ils ont tant parlée, avec toutes les chances de réussite, ce qu’ils n’avaient pas avant la signature de ce fameux accord.

Tout le reste, à savoir, les milliards qui vont se déverser en Iran, l’aide que l’Iran va apporter aux organisations terroristes qui déstabilisent déjà la région, je dirai que bien avant cet accord rien n’a empêché l’Iran d’agir dans ce sens, rien n’empêche un pays où une organisation terroriste de sévir même quand des coalitions les combattent, il faudrait une détermination militaire sans faille pour les stopper, ce qui n’est pas le cas à ce jour.

Le Hezbollah est la pire des menaces pour Israël, et ce n’est pas l’Iran qui a créé les conditions de cette menace, les responsables sont ceux qui ont voté la résolution 1701 à l’ONU, la France surtout, et les Etats-Unis qui l’ont acceptée, sans en faire respecter les clauses, à savoir qu’aucune arme ne devait être disposée à la frontière israélo-libanaise du fleuve Litani au Nord d’Israël, on sait aujourd’hui ce qu’il est advenu, Israël s’est bien retirée du Sud-Liban respectant cette résolution, mais l’ONU n’a pas rempli sa part du contrat, elle a laissé le Hezbollah revenir avec plus de 100,00 missiles pointés sur Israël.

On peut en déduire que jamais Israël ne sera autant en position de force pour régler la menace iranienne qu’après l’accord Iran/5+1, les iraniens feraient bien de réfléchir aux conséquences désastreuses pour eux, si par malheur elle voulait jouer au jeu du chat et de la souris avec les puissances qui auront en charge de vérifier le respect des clauses de l’accord, les portes de l’enfer seront grandes ouvertes pour l’option militaire, mais cette fois avec tous les appuis possibles… Qui, sans cet accord, auraient été très aléatoires, c’est le moins que l’on puisse dire.

Mais le danger immédiat pour Israël vient d’Israël, si j’en crois les dernières infos, à Kerem Shalom à la frontière avec Gaza ou passe des matériaux tous les jours qui permettront au Hamas de reconstruire ses tunnels et ses missiles, et de cela, seulement les israéliens en sont responsables, réveillons nous avant qu’il ne soit trop tard.