Un accord entre « les frères » ennemis devait être conclu vendredi 1er Décembre. Celui-ci a été renvoyé au 10 prochain pour ne pas dire « sine die ».

Comment ces deux organismes peuvent-ils s’entendre ?

L’un a reconnu l’Etat d’Israël avec les accords d’Oslo ; l’autre ne rêve que de la « destruction » de l’Etat juif pour le remplacer par un état de la mer aux rives du Jourdain !

Cela va faire 70 ans que notre Etat a été créé et la paix n’est toujours pas à l’horizon.
Le terrorisme est toujours là, ouvertement soutenu par l’un et dénigré du bout des lèvres par l’autre.

Non, il n’y aura jamais d’accord entre les deux.
La décision de Sharon de se retirer de la bande de Gaza n’a fait que renforcer l’obstination des arabes et il est à craindre que la fameuse guerre de cent ans qui avait frappé une partie de l’Europe ne soit largement dépassée en durée dans notre région !

Seuls des esprits éclairés animés par un réel désir de paix à l’instar du général de Gaulle pour le pénible problème algérien ; pourront un jour faire régner une paix totale et définitive entre les Arabes et nous.

Tant que le fanatisme et la mentalité moyenâgeuse de ceux que Nasser appelait « nos cousins » n’auront pas été éradiqué aucun miracle n’aura lieu.

J’avais écrit un petit mot à Abou Mazen il y a quelque temps en citant du reste un proverbe arabe pour l’inciter à accepter de négocier sans condition avec nous mais hélas sans succès.

Les problèmes internationaux demandent beaucoup de temps pour arriver à un règlement, c’est bien connu.
Des hommes comme Sadate ne sont malheureusement pas pléiade.
Espérons que nos enfants auront plus de chances que nous.