Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des Femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote. C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes.

Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes.

En Israël, la Journée internationale des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité car plus que jamais l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas atteinte dans le pays de la haute technologie et du modernisme.

Et cela, comme on pourrait le croire a priori, n’est pas dû aux instances religieuses orthodoxes mais à la propre mentalité macho des Israéliens. Il ne s’agit pas de rumeurs ou de médisance mais de chiffres officiels qui attestent notre propos.

En passant en revue les principales instances nationales, nous nous rendons compte que les femmes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour gagner leurs places. Le machisme est tenace en Israël puisque nous vivons dans un État où les femmes sont écartées des principaux postes de responsabilité. Ainsi la répartition des femmes dans les principaux secteurs est en 2017 la suivante :

  • Gouvernement : 19 ministres hommes pour 4 femmes
  • Knesset : 87 députés masculins pour 33 femmes
  • Cour suprême de l’État : 11 juges hommes et 4 femmes
  • Cabinet de sécurité du gouvernement : 9 hommes pour 1 femme
  • Grandes administrations d’État : 25 directeurs hommes pour 3 femmes
  • Direction des universités : 8 hommes pour 1 femme
  • Instances financières : 17 hommes pour 4 femmes
  • Mairies et municipalités : 250 hommes et 6 femmes
  • Instances économiques et industrielles : 38.800 P.D-G hommes pour 6.900 femmes
  • Armée Tsahal : 93% d’hommes pour 7% de femmes
  • Prix d’Israël : 560 hommes pour 102 femmes

Ces chiffres sont éloquents et ils parlent d’eux-mêmes sans chercher à tomber dans une quelconque démagogie.

En cette journée internationale des femmes, elles sont à l’honneur mais pas trop en Israël. La parité est un objectif à long terme.

Les femmes israéliennes, qui ont pris une part active dans la guerre d’indépendance du pays, les armes à la main, ont progressivement étaient écartées de la gouvernance. En France, une loi a imposé la parité mais pas en Israël.

https://benillouche.blogspot.co.il/2017/03/8-mars-les-femmes-lhonneur-moins-vrai.html