Je ne suis pas surpris qu’une majorité d’Américains ait déclaré dans un récent sondage du Washington Post, que les divisions aux États-Unis sont au moins aussi grandes que pendant la guerre du Vietnam, et que la politique américaine ait atteint un point bas dangereux.

Le climat sociopolitique de l’Amérique ressemble de plus en plus à une cour de prison où vous devez choisir votre gang pour obtenir un soutien : vous êtes soit à gauche soit à droite. Le pays est déchiré entre libéraux démocrates et conservateurs républicains, tandis que le pluralisme, l’égalité et l’indépendance qui définissent l’esprit américain ont été jetés par la fenêtre. Au lieu d’un échange d’idées sain, il y a intimidation et étouffement de la liberté d’expression et on craint d’être victime de violence verbale ou physique en manifestant certaines affiliations politiques ou religieuses.

En outre, ce qui est dangereux dans cette atmosphère de division, c’est que lorsqu’il n’y a pas d’unité dans la société dominante, elle apparaît en marge sous des formes de nazisme et de fascisme.

Laisser les choses se développer sur cette voie résultera en une société américaine encore plus divisée, controversée et violente. Par conséquent, l’unité du peuple américain entier est impérative pour maintenir la société américaine intacte.

Ceci dit, j’ai beaucoup d’espoir dans l’unité du peuple américain. Cela exige des changements majeurs dans l’infrastructure socio-économique du pays, en particulier dans les domaines de l’éducation et des médias, mais je crois que l’esprit pionnier des États-Unis peut apporter une transformation positive et créative en ces temps difficiles.

Pour ce qui est de l’éducation, comme je l’ai exposé dans un de mes articles précédents, l’établissement d’un revenu de base pour participer à des programmes d’éducation qui enrichissent les connexions permettrait de s’attaquer directement au problème de la division sociale et d’améliorer l’économie, ainsi que la santé et le bien-être social.

En ce qui concerne les médias, au lieu du barrage constant de messages de division, les médias devraient chercher à promouvoir des idées et des exemples du genre de l’unité dont l’Amérique a besoin. Ils devraient d’abord s’attaquer de front au principal problème américain : le pays est divisé, ce qui affecte négativement ses citoyens et affaiblit le pays, tandis que la voie vers une plus grande Amérique est de travailler sur la réalisation de l’unité nationale.

En associant un discours médiatique plus unificateur à un programme éducatif enrichissant, les gens apprennent à accepter, à comprendre et à s’entendre avec tout le monde et sont influencés par une nouvelle atmosphère de compréhension mutuelle, de soutien, de conscience et de sensibilité. Il en résulterait une diminution de la violence, de la criminalité, de la toxicomanie et une augmentation du bonheur dans la société.

L’Amérique a encore une chance. En mettant l’accent sur l’unité de la société américaine dans son ensemble, l’esprit américain peut renaître. Le rêve américain d’aujourd’hui, cependant, doit revoir son élan de motivation à travers une nouvelle vision : des gens de cultures différentes qui se réunissent pour trouver le bonheur à travers la cohésion sociale. Si le peuple américain ne réalise pas de manière positive son besoin d’unité, alors les versions négatives de l’unité – le nazisme et le fascisme – envahiront de plus en plus la société des deux côtés.