C’est le moment de l’année où le comédien Benji Lovitt fait la liste des choses qu’il aime en Israël, et la liste de cette année (totalement nouvelle, chaque année) correspond à 67 choses en l’honneur du 67ème anniversaire d’Israël. Amusez-vous, partagez de l’amour et Joyeux Yom HaAtsmaout de la part du Times of Israel.

1. J’adore qu’autant de restaurants vous donnent une lingette mouillée après le repas. Je viens juste de manger du houmous avec des fèves et maintenant je vais prendre une douche.

2. J’aime qu’en hébreu Boucle d’Or soit appelée « Zahava » et le Nain Tracassin « Ootz Li Gootz Li”. Ensuite il y a le préféré de tout le monde « les Trois Petits Cochons », « Hashlishia HaTraifit ».

3. J’aime que cette sortie d’autoroute porte le même nom qu’un plat de nouilles ashkénaze.

Route Kugel, prochaine sortie: Boulevard Klaiplach

Route Kugel, prochaine sortie: Boulevard Klaiplach

4. J’aime quand les bureaux prévoient un Yom Kef, un jour amusant pour resserrer les liens de leurs équipes en dehors du bureau. Pertes et profits le dimanche, glace et yoga mardi.

5. J’aime que tous les quatre ans, tu ne peux pas marcher un mètre sans voir la Coupe du monde projetée sur un écran quelque part. Tu n’as pas vécu tant que tu n’as pas vu Messi égaliser au Kotel.

6. J’aime que dans le « Rocky Horror Picture Show » quand Janet dit, « Si seulement nous n’avions pas fait ce voyage », les Israéliens crient “dayenu” ! Ou quand elle va chanter « Touche-a, Touche-a, Touche-a, Touche-moi » où il est presque temps d’ « Adir Hu ».

7. J’aime ces initiatives de la ville pour améliorer la qualité de vie comme ces livres sur roues à la plage. La semaine prochaine, ils apporteront le vendeur d’artic à la Bibliothèque Nationale.

Beach-library

8. J’aime que grâce au Hamas, l’Egypte et Israël ont trouvé quelque chose sur lequel nous pouvons être d’accord. Mettez le chef du Hamas Ismail Haniyeh dans “Game of Thrones” et il réunira la Maison de Lannister.

9. J’aime que l’hôpital Ichilov ait admis la fille d’Ismail Haniyeh pour un traitement d’urgence. Je vais me faire enlever l’appendice la semaine prochaine à Damas.

10. J’aime que le Centre Médical Sourasky ait développé une pillule pour lutter contre la constipation sans effets secondaires. Si vous cherchez des testeurs bêta, une place vient de se libérer à mon Seder.

11. J’aime que Ben & Jerry ait sorti une crème glacée au parfum charoset. On peut prendre vos gelées de fruit casher pour Pessah et les sucer. (Non, sérieusement, elles sont faites pour cela).

12. J’aime qu’avant Shavuot, les producteurs de fromage israélien font des emballages plus grands. Pourquoi ne le font-ils pas avec les autres fêtes ?

canola-oil-NEW

13. J’aime qu’en Israël, les “free-range kids” ne sont que des enfants.

14. J’aime que même si nos voisins sont devenus fous après la photo commune de Miss Liban et Miss Israël, tout le monde s’en fichait ici. Réveillez-moi quand l’armée du Sud Liban nous invite pour une soirée houmous et soda à la framboise.

15. J’aime les poussettes collectives. Si Egged, Gymboree et Les Évadés (The Shawshank Redemption) avaient un enfant, cela ressemblerait à ça.

baby-jail

16. J’aime que quand je suis allé avec mon amie enceinte chez le gynécologue à Bnei Brak, la femme à côté de nous a dit au docteur que son dernier cycle était le Yud Daled b’Tamuz.

17. J’aime l’usine de balles souterraines de Machon Ayalon que les kibbutznikim cachaient des Britanniques avant la Guerre d’Indépendance.

Quarante-cinq travailleurs ont maintenu secrète une fabrique de munitions pendant trois ans. Quand j’ai pu me faire rembourser une chemise chez Castro sans ticket de caisse, tous mes amis Facebook l’ont su en sept minutes.

18. J’aime que la Knesset ait installé des panneaux solaires sur le toit en devenant ainsi l’un des parlements les plus respectueux de l’environnement dans le monde. Cela donne un sens nouveau à l’expression « Parti Vert ».

19. J’aime que les Rolling Stones aient décalé l’heure du début de leur concert pour arranger ceux qui célèbraient Shavuot. J’ai juste versé trois paquets de « Brown Sugar » sur mes blintzes.

20. J’aime que Justin Timberlake ait partagé une photo de lui au Kotel sur Instagram. Pas besoin d’un costume cravate ici, Justin. Un jean tendance fera l’affaire.

timberlake

21. J’aime que lors d’une année sabbatique de la shmita, de nombreux agriculteurs ne travaillent pas et que leurs communautés les soutiennent pendant l’année. Qui se porte volontaire pour payer mon loyer pendant que je prends trois mois de vacances ?

22. J’aime qu’à Arad on puisse marcher d’un bar à une dune de sable en 10 minutes.

23. J’aime le bruit que les Israéliens font avec leur langue pour répondre « non » à une question. C’est comme une combinaison de « Je ne crois pas » et « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux ».

24. J’aime que ce pays soit si petit que lorsque mon ami a reçu la commande du produit de quelqu’un d’autre livré à son appartement, il a vérifié le destinataire sur Facebook, m’a trouvé comme ami commun et a pu la contacter directement. Parce que c’est terrible de gâcher de la couenne.

25. J’aime que les publicités de YouTube soient basées sur où vous vous trouvez, cela signifie que je peux voir tout le temps des publicités avec Bar Rafaeli.

26. J’aime que le PDG d’Apple Tim Cook ait visité Israël pour ouvrir un nouveau centre de Recherche et Développement.

« Allo, Tim, c’est Benji. Je peux te demander de m’apporter quelque chose de petit dans ta valise ?
(click)
Allo, Tim?”

27. J’aime que Tel Aviv apprécie tellement les chiens que nous avons même des installations en libre service de lavage des chiens. Quand vous me voyez prendre ma douche là-bas, ne vous inquiétez pas. Je fais juste baisser ma facture d’eau.

dog-washing

28. J’aime que le tube de Jason Derulo “Talk Dirty to Me” était basé sur le groupe israélien des Balkan Beat Box, « Hermetico ».

29. J’aime tous les bureaux collectifs comme PICO Jérusalem, Mazeh 9 et WeWork qui fournissent un espace pour les entrepreneurs sociaux et les jeunes innovateurs. Derrière chaque start-up qui réussit, il y a un bon Nespresso.

30. J’aime que la colle sur les enveloppes et les timbres israéliens soient casher.

31. J’aime que le calpi (bureau de vote) soit un endroit légitime pour rencontrer de célibataires.

« Hey, baby, je peux glisser mon bulletin dans ta boîte ? »

32. J’aime qu’après la fin de son mandat, Shimon Peres « cherchait un travail« . La rumeur dit qu’il vend des mangalim chez Home Center.

[Aux dernières nouvelles Peres a trouvé un job à la Bank Hapoalim: au moins nous savons qui s’occupera du barbecue pour le Yom Kef].

[Aux dernières nouvelles Peres a trouvé un job à la Bank Hapoalim: au moins nous savons qui s’occupera du barbecue pour le Yom Kef].

33. J’aime que vivre en Israël signifie qu’il n’y aura aucune accusation que le lobby juif influence l’élection de manière injuste.

34. J’aime que non seulement Optica Halperin offre une réduction de 67 % sur son stock pour ce Yom Haatsmaout, mais aussi que la ristourne augmente de 1 % chaque année. J’ai placé une commande en gros de lunettes pour 2048.

Halperin

35. J’aime que même si un rendez-vous avec une Israélienne se passe mal, vous bénéficiez d’un Ulpan gratuit.

36. J’aime qu’un martien arrivant en Israël et, même s’il ne parlait pas un mot d’hébreu, aurait 64,8 % de chance de deviner la signification d’un mot si vous lui donniez le shoresh.

37. J’aime que quand la cloche résonne à l’école des enfants de mon ami, c’est au son de la chanson d’Arik Einstein.

“Ani v’ata…. se font virer du cours de math ».

38. J’aime que le tube d’Omer Adam « Tel Aviv » commence avec l’air de « Shalom Aleichem ». Rolling Stone annonce que le prochain tube de Maroon 5 incluera un extrait du Birkat Hamazon.

39. J’aime que ma mauvaise lecture du mot hahm (jambon) comme ha’em (la mère) sur le menu m’ait autorisé à utiliser « l’hébreu » comme une excuse pour refuser mon sandwich. J’aurais simplement dû commander des timbres sur du pain de seigle.

40. J’aime qu’au lieu de l’arbre de Noël au Rockefeller Center nous ayons une menorah géante à Kikar Zion à Jérusalem. Pour être honnête, descendre la rue Ben-Yehudah en patin à glace est vraiment ennuyant.

41. J’aime que les conducteurs d’autobus peuvent régler la radio, parler au guide touristique assis sur le siège avant, et manœuvrer un véhicule de treize tonnes sur un chemin de terre au dessus d’une falaise.

42. J’aime que, bien que vivant dans le désert, nos usines de dessalement nous permettent d’avoir un excédent d’eau. C’est comme vivre sur le soleil et avoir des glaçons dans le congélateur.

43. J’aime la complète dissonance cognitive que j’éprouve devant les noms hyper-juifs de nos créateurs de mode : Yaron Minkowski, Maor Rabinowitz, et Irina Burshtein. Laisse la place, Coco Chanel, au profit du prochain grand nom, Shuki Yankelfish.

44. J’aime que nous donnons à nos parkings les noms d’anciens Premiers ministres. Pour parodier Golda, « Nous n’aurons la paix que lorsque nos conducteurs aimeront plus Kvish 6 qu’ils ne détestent klaxonner ».

Golda-parking1

45. J’aime que, en Amérique, vous passez Halloween à la recherche de bonbons, mais le jour de Pourim en Israël, les confiseries viennent à vous. Bonus : personne n’enroule votre maison avec du papier toilette.

46. ​​J’aime la caravane de l’amitié des scouts israéliens, qui parcourt l’Amérique du Nord en propageant la bonne volonté grâce au chant et à la danse. C’est comme si le Club Mickey Mouse rencontrait le ministère du Tourisme.

47. J’aime les noms idéologiques et exaltants que les pionniers ont donné à nos villes : « L’ouverture de l’espoir » (Petach Tikvah), « Le premier à Sion » (Rishon L’Tzion), « Le don de D.ieu » (Netanya) … Si Herzl avait accepté l’offre de l’Ouganda, j’aurais écrit ceci depuis Rishon L’Jungle.

48. J’aime que David Blatt ait troqué son poste d’entraîneur Maccabi Tel Aviv pour celui dans une équipe de la NBA. Fait peu connu : il appelle son joueur favori par son nom hébreu, « HaBron ».

49. J’aime « Re-Lod« , le projet de revitalisation où les étudiants de cette ville israélienne s’efforcent de créer un avenir meilleur pour les jeunes. Je félicite leurs efforts passionnés et n’ai qu’une chose à leur dire : « Kol Haka-lod. »

50. J’aime qu’une mèche rabattue se dise en hébreu « halva’a v’chisachon » (prêt et épargne). Si Bibi avait encore plus de problèmes capillaires, la bulle immobilière exploserait.

51. J’aime que nous ayons maintenant des preuves scientifiques que l’exposition précoce aux cacahuètes peut prévenir les allergies plus tard. Mangeurs de Bamba 1, anti-vaccins 0.

52. J’aime le sentier pittoresque de Jérusalem pour joggeurs, poussettes, et vélos le long de la voie ferrée. S’il avait existé en 67, la libération de la ville aurait ressemblé à tout autre chose.

Jerusalem-path

53. J’aime que Tel-o-fun (le vélib de Tel Aviv) ait été classé parmi les 10 programmes de partage de vélos urbains du monde. Le temps moyen par trajet est de 17 minutes ce qui est, en Israël, le temps entre la fin de votre premier rendez-vous et quand vous rencontrez ses parents.

54. J’aime la variété des plateaux artisanaux de Shesh Besh à vendre en tout materiau, des défenses de morse aux tessons de poterie de l’époque sadducéenne.

55. J’aime que vous pouvez arrêter et prier dans une synagogue sur le côté de l’autoroute.

"Béni sois-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a bénis avec des toilettes et des cafés sur l'aire de repos Em HaDerech."

« Béni sois-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l’univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a bénis avec des toilettes et des cafés sur l’aire de repos Em HaDerech. »

56. J’aime que vous pouvez traverser l’ensemble du pays sans perdre votre station de radio préférée.

57. J’aime que le vendredi après-midi, la radio Galgalatz donne les horaires du Shabbat et annonce la paracha hebdomadaire. « Prochainement, Kanye, Taylor Swift, et Lech Lecha ».

58. J’aime que deux samedis soirs consécutifs avant l’élection, un rassemblement de gauche et un de droite ont chacun attiré des milliers de participants Kikar Rabin. Ils auraient dû se rencontrer mercredi, joué au shesh besh, et laisser le gagnant diriger le pays.

59. J’aime que Chol Hamoed rende les fêtes de Souccot et Pessah quatre cents fois plus cool qu’à l’étranger.

« Ehhh … .Billy, comment avez-vous passé Pessah à New York? »
« C’était super. Je suis allé au Seder puis ai schleppé mon sandwich de matsa à l’école. Comment c’était-il en Israël ? « 

« Sababa, achi! J’ai campé au Kinneret pendant une semaine puis ai regardé ‘House of Cards !’ « 

60. J’aime que le Pape vienne nous visiter. Ou, comme il est connu ici, le Saint Gever.

“Oh, Jesus, la bibliothèque de la plage est fermée….”

“Oh, Jesus, la bibliothèque de la plage est fermée….”

61. J’aime que le maire de Jérusalem a aidé à neutraliser un assaillant avant qu’il ne fasse d’autres dommages.

62. J’aime les gens qui suivent leurs rêves et prennent leur retraite en Israël. Mieux vaut tard que jamais. Surtout pour les soins de santé gratuits.

63. J’aime que même si je ne suis pas religieux, je peux voir un minyan aux escales de vols en Europe et me sentir heureux que je rentre à la maison. « Ahhh … mon peuple. »

64. J’aime que lors de l’opération Bordure protectrice, notre compagnie aérienne nationale a continué ses vols d’exploitation alors que tant de compagnies étrangères avaient arrêté par peur.

65. J’aime le puissant sens de communauté de notre pays quand vous en avez le plus besoin. Malgré la crainte que personne n’assiste aux funérailles du soldat seul Sean Carmeli, vingt mille personnes sont venus le soutenir. Un soldat seul est tout sauf seul.

66. J’aime que non seulement que tant de gens ont refusé d’annuler leurs voyages en Israël pendant la guerre, mais que de nombreux autres aient décidé de venir à cause de cela. Je ne voudrais vivre nulle part ailleurs dans le monde, et si vous n’avez jamais été ici ou que vous ne pouvez pas comprendre, je vous invite à venir aujourd’hui, la semaine prochaine, l’année prochaine, ou chaque fois. Sinon, vous allez rater l’un des endroits les plus spéciaux de la planète.

67. J’aime avoir eu cette expérience de vie et avoir conscience que ce n’est pas encore terminé.