Chers amis,

Cette 2e émission consacrée à Sholem Aleikhem, va vous le faire découvrir ou re-découvrir au travers de 2 livres que je vous recommande tout particulièrement.Toutefois je voudrai vous rappeler que quelques poèmes et feuilletons ,en yiddish,parus dans divers journaux et périodiques,ont attiré à l’époque l’attention d’un critique avisé qui lui prédit une carrière littéraire yiddish brillante.

Guitel Pourishkevitsh et autres héros dépités

Guitel Pourishkevitsh et autres héros dépités contient trois nouvelles de la série des monologues, forme que l’auteur affectionnait particulièrement.

Dans « Joseph », « Trois veuves » et « Guitel Pourishkevitsh », Sholem Aleikhem propose une galerie de portraits truculents : anti-héros aux prises avec le développement du capitalisme et de la finance, l’embourgeoisement, l’émancipation des femmes, la sécularisation des enfants, mais aussi avec les luttes sociales qui menèrent à la révolution avortée de 1905. Il y règne une atmosphère tragi-comique et une extraordinaire autodérision.

Au fil des fêtes, Sholem Aleykhem, traduit du yiddish par Doris Engel et Astrid Ruff (Hermann)

L’une chante (en yiddish) et a déjà enregistré de nombreux disques. L’autre est, sous un autre nom, l’auteure de pièces de théâtre et, tout récemment, d’un roman. Mais Astrid Ruff et Doris Engel sont toutes les deux spécialistes d’une langue qui nous vient d’un monde disparu.

Bonne écoute, et bon partage !