Le 15 ème anniversaire de l’association « Mémoire du convoi 6 » a été célébré ce dimanche 26 Novembre.

Sur invitation de l’association au Mémorial de la Shoah et devant les parents, les fils et petits-fils de déportés de ce convoi, le président du CRIF a rendu hommage à tous ceux qui transmettent le flambeau de la mémoire.

Il a salué la présence de ceux qui sont directement concernés par ce drame. La présence des jeunes générations est un gage de pérennité de la transmission de cette mémoire.

Les témoins de rescapés de la Shoah sont de plus en plus rares mais pour lui « la Shoah n’est pas le passé de l’histoire de certaines familles, mais elle fait partie intégrante de l’histoire juive dans son ensemble ».

La mémoire de la Shoah tire sa force des sentiments qu’elle mobilise. Elle recèle aussi d’étonnantes richesses, la force d’une expérience, la restitution des représentations tragiques d’une époque, la capacité à intégrer les mémoires individuelles, les mémoires de groupes qui constituent l’élément militant et moteur de la mémoire collective.

Elle puise dans le vivier des souvenirs directs ou transmis et dans le stock d’informations reçues par différents canaux (commémorations, enseignement, médiatisation, production et des débats scientifiques…).

Mais aujourd’hui encore, des nombreux descendants ou proches de déportés de la Shoah sont toujours à la recherche d’informations sur les disparus.