Lors de l’émission Salut les Terriens, présentée par Thierry Ardisson (sur la chaîne C8), Karl Lagerfeld, le plus grand créateur de mode de la planète, fit montre de lucidité, d’intelligence et d’un courage exemplaire.

En effet, interrogé sur l’accueil par le gouvernement allemand d’un million et demi de migrants musulmans furieusement antisémites, M. Lagerfeld fit connaître le fond de sa pensée en déclarant : « On ne peut pas tuer des millions de Juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après. »

Pour corroborer ses dires, le grand couturier narra l’histoire d’une dame allemande qui avait hébergé un jeune syrien qui n’hésita pas à déclarer à son hôte que « la meilleure invention de l’Allemagne fut l’holocauste ».

« C’est une horreur » ajouta Karl Lagerfeld.

Face à l’abject et insane confusionnisme qui ose comparer le sort des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et celui des migrants musulmans d’Afrique, du Moyen-Orient et du Caucase, Karl Lagerfeld a prouvé par ses dires qu’il était un homme particulièrement clairvoyant qui n’aimait pas se laisser dicter sa pensée par la doxa, par essence oppressive, comme l’affirmait Roland Barthes.

Au lieu d’acquiescer à la sagacité des propos du grand créateur, le troupeau des «bonnes âmes» meugla une fois de plus en prenant la défense des sacro-saints migrants, symboles fantasmés des prétendus «damnés de la terre» (Frantz Fanon).

Merci M. Lagerfeld pour votre parler-vrai et surtout pour votre défense du peuple juif.